The Players, la symphonie inachevée – The Players, Tour 3

The Players, la symphonie inachevée - The Players, Tour 3

Au soir d’un dimanche difficile et d’un troisième tour coupé, 17 joueurs de 8 pays différents se sont affrontés en 4 actions. L’Italien Francesco Molinari (photo) fait partie des prétendants à la victoire au même titre que l’Anglais Paul Casey ou l’Irlandais Shane Lowry, auteur d’une trompette à une !

De manière inattendue en raison de prix élevés, l’édition 2022 du tournoi régulier phare du PGA Tour recevra son annonce ce lundi, après un marathon final de 27 trous pour l’essentiel.

Si le soleil est revenu dimanche en Floride, une chaleur presque polaire qui a été due aux joueurs, dont certains n’ont pas joué depuis jeudi, affrontés la matinée de dimanche matin en vue de leur deuxième tour.

La moitié du tournoi venait d’arriver en début d’après-midi, obligeant les organisateurs à attendre le dernier moment pour déterminer l’identité des 71 joueurs éligibles aux deux derniers tours et débuter. la salve de quitter le troisième tour. .

Les favoris à la peine

Comme prévu, la classification a été fortement affectée par ces changements climatiques et de nombreuses « adaptations » en ont résulté. A voir aussi : Les Différents Styles et Fonctions des Vêtements de Golf.

Les deux tiers des joueurs éligibles et la plupart des 20 meilleurs joueurs ont obtenu un bon score lorsqu’ils sont entrés dans le tournoi jeudi matin et ont terminé leur deuxième tour pour terminer. l’orage est passé dimanche.

Koepka, Spieth, Morikawa, Schauffele, pour n’en nommer que quelques-uns, n’ont pas eu de chance et décrivent en partie leur départ rapide de la route.

Qualifiés in-extremis à la dernière minute, après la défaite décevante de Scott Piercy (quadruplé à 17 ans et bogey à 18 ans), Rory McIlroy et Scottie Scheffler ont navigué en bas du classement. Lundi, ils se contenteront d’un rôle supplémentaire.

Du top 10 mondial, seuls restent le tenant du titre Justin Thomas, l’Australien Cameron Smith, le Norvégien Viktor Hovland et le numéro 1 espagnol Jon Rahm.

Les deux européens, bien que partant du côté droit du « sei », semblent avoir échoué à courir jusqu’aux 38 postes permanents mais sont à 3 et 5 mètres du banc. incroyables dirigeants indiens, Anirban Lahiri, l’Australie et l’Amérique une bonne opportunité.

Sur le même sujet

Les clés du coffre

Cameron Smith fait partie des trois joueurs du top 10 du classement provisoire à avoir déjà conquis sa gloire en 2022. Sur le même sujet : Choisissez le look parfait pour votre enfant sur le green ! Le début de saison s’est fait en Ligue des champions à Kapalua.

Tom Hoge, qui s’est imposé à Pebble Beach début février, et Harold Varner III, la même semaine en Arabie saoudite, se sont déjà remplis les poches de succès cet hiver. Mais cela ne les a pas empêchés de regarder les droits de vantardise des 3,6 millions de dollars promis pour remporter le tournoi.

Le rêve anglais

Paul Casey était le meilleur européen avant la dernière journée. Sur le même sujet : Choisissez des Vêtements de Golf de Haute Qualité pour Femmes. Malgré un triple bogey sur son premier trou jeudi, Lahiri n’est plus qu’à 2 coups de retard et devrait être le premier Anglais à remporter ce match prestigieux.

L’espoir du succès européen repose sur les épaules de son frère Tommy Fleetwood qui a toutefois cédé la tête qu’il détenait depuis qu’il était 66e jeudi après un second tour lesté. en mettant un demi-post.

4 coups derrière le meneur, égale la position 11 avec Shane Lowry, qui n’a eu que 6 coups et un trou d’un coup sur 16 trous !

The Players, symphonie inachevée – The Players, Tour 3 en vidéo

Renaissance italienne

L’autre vainqueur du premier Open a également organisé l’une des meilleures clôtures dimanche après-midi. A voir aussi : Les derniers Styles pour vous Habiller sur le Parcours. Ne revenant pas au mieux de sa forme après sa déception au Masters 2019, Francesco Molinari semble avoir retrouvé des couleurs en ce début de saison.

6e à La Quinta fin janvier, son premier 10 de l’année, le rêve de retrouvailles et de victoire du Turinois lui échappe depuis sa victoire à Carnoustie en 2018.

Le résumé vidéo de la journée de dimanche

Le leaderboard