Rory McIlroy en tête du DP World Tour Championship

Rory McIlroy a beaucoup moins de questions. Après une période de doute et la recherche d’un swing pas comme les autres, l’ancien numéro 1 mondial est revenu à ses racines. Depuis cet été, son élan est à nouveau mené par Michael Bannon, son entraîneur de toujours, et cela se voit.

Ce jeudi à Dubaï, les Rors ont pris un excellent départ en finale de la course à Dubaï. L’Irlandais du Nord a posté cinq oiseaux et un aigle sur les huit premiers trous du terrain à Jumeirah (Dubaï) et a même bouclé la première étape en 31 coups, ne laissant qu’un bogey à 9.

Son retour a été moins fructueux, mais il lui a permis d’engranger deux autres pigeons sur le calendrier émirati à 10 et 18 ans. Ce 65 (-7) est même le meilleur départ de McIlroy pour une épreuve qui a déjà été deux fois dans sa poche (2012, 2015 ). Avec un niveau de fairways 11/14 et 14/18 greens en règlement, et pas moins de 7 coups sur 18 ramenés à moins de 3m, le jeu de Rory était globalement affûté.

En dix participations à la finale de cette course, Rory McIlroy n’a jamais terminé au-delà de la 20e place. Il y a même sept Top 5.

Le retour du créatif

« Je viens ici depuis 12 ans et j’ai beaucoup de bons souvenirs, de bons coups, de bons coups », a expliqué McIlroy au micro de la tournée européenne. De plus, les conditions météorologiques me permettent de frapper la balle très loin, ce qui facilite les choses plus tard. Voir l'article : 5 choses à savoir sur le PGA Championship 2021. Ce parcours est propice aux gros coups de poing et j’en ai profité à ce jour. « 

Au fait, la Ryder Cup, perdue contre les États-Unis, a été un choc pour McIlroy. Il a sorti son jeu de cette défaite et les résultats suivent principalement avec ce récent succès en CJ Cup sur le PGA Tour.

« Après ma pauvre Ryder Cup, je me suis posé les bonnes questions », a-t-il confirmé. J’ai repris l’entraînement et me suis recentré sur ce que je faisais le mieux : faire des clichés. Je suis un acteur très visuel, je dois voir les choses pour les créer. Et je crois que j’ai vraiment créé toute une gamme de chemins aujourd’hui. Bon, peut-être pas autant que Bubba Watson, mais assez pour retrouver mes racines car j’ai toujours aimé jouer de cette façon. « 

Golf - Le Tour Européen fait son retour en Autriche avec dix Français
A voir aussi :
PSG, OL, Lille, Monaco… Qui va craquer le premier ?Dans le sprint…

Les Français sans saveur

Ni Victor Perez ni Antoine Rozner, le Français qualifié pour cette finale de la tournée européenne, qui réunit ses cinquante meilleurs représentants, n’ont réussi à battre la piste. Sur le même sujet : Heures de départ RBC Heritage 2021: groupes de deuxième tour pour vendredi. Tous deux ont les mêmes scores de 74 (+2) pour le 45e classement provisoire.

Victor Perez a ouvertement souligné le mot peu inspiré au micro de nos confrères de Golf + : « Je n’ai pas réussi à réaliser ces quelques opportunités d’oiseaux que je me suis créé. J’ai aussi reçu trois coups de poing à deux reprises en début de match, ce qui m’a un peu pesé. La piste en valait la peine aujourd’hui, mais il faut toujours rentrer les tendons. On peut frapper les bons coups si au final les coups ne rentrent pas, la journée devient longue et ça résume mon premier tour. J’ai admis que trois dieux ont raté des coups courts et un seul oiseau à 2 (par 5) qui a pris le green en deux coups. C’est un peu dommage. « 

Antoine Rozner n’a cependant pas eu le même jour que la semaine dernière. Celui qui a signé pour une solide 4e place sur le parcours du Feu tout proche n’a pas retrouvé le même niveau de jeu qu’il l’a confié à Golf+ : « C’était une journée compliquée. Je n’ai pas bien frappé la balle. J’ai aussi raté quelques coups de poing dans le premier match que j’aurais dû donner… Dans l’ensemble, je suis assez déçu, surtout en début de partie. Je prends quatre châssis venant du milieu des cours d’eau, et c’est un peu trop. Au retour c’était mieux et je vais me dépêcher de m’entraîner pour régler tout ça. […] Je garde espoir, car la moindre bonne journée peut sauver beaucoup de places dans un tel tournoi sans coupure. « 

PGA Tour : List prend la tête du John Deere Classic devant Munoz
Voir l'article :
L'Américain Luke List a pris la tête du John Deere Classic vendredi,…

Morikawa dans la course

Qui a dit que la finale de l’European Tour est une course au titre de n° européen. 1. Et Collin Morikawa, l’actuel leader américain du classement, est le meilleur des six candidats potentiels à la couronne. Le n°2 mondial a signé 68 (-4) pour le 5e du classement, loin devant son plus proche rival Billy Horschel, auteur de 74 (+2). Dans l’état actuel de l’échelle, le monde no. Lire aussi : PGA Tour : l'Américain Jason Kokrak s'adjuge l'Open de Houston. 2 et un tout nouveau membre à vie de la tournée européenne Collin Morikawa celui qui miserait dans sa poche. Jusqu’à présent, aucun Américain n’a remporté le trône européen.

publié le 18 novembre 2021 à 14h53 mis à jour le 18 novembre 2021 à 16h35.

Pourquoi Si Woo Kim s'est vu infliger une pénalité rare après avoir fait un putt d'oiseau
A voir aussi :
Si Woo Kim, deuxième à gauche, Matt Kuchar, à gauche, et le…

Rory McIlroy en tête du DP World Tour Championship en video

Confidentialite - Conditions generales - Contact - Publicites - Plan du site - Sitemap