Pourquoi Cameron Smith excelle au Augusta Masters

Pourquoi Cameron Smith excelle au Augusta Masters

Malgré un 3 putts jeudi pour terminer son premier tour, Cameron Smith fait partie des meilleurs putters de la planète. Le soutien de Stat, puisque l’Australie a terminé 10e d’un coup reçu l’an dernier pour affronter le PGA Tour et s’améliore encore cette saison (3e).

A Augusta, l’un des Verts les plus coriaces au monde, le récent vainqueur du Player Championship s’est encore imposé jeudi, avec 27 putts (8e du tournoi sur cette stat, à égalité avec Tiger Woods). Le natif de Brisbane explique cette précieuse maîtrise de ses origines australiennes : « J’ai grandi en jouant sur la Sand Belt, expliquait-il mardi, et justement, Augusta Greens me rappelle beaucoup la région de Melbourne. (Comme à Augusta), de nombreux putts de 5 mètres y sont joués, et une pente de 1,5 mètre est parfois à prévoir. »

Timide… au premier abord

Il a d’abord été hésitant chez les Augusta Greens, ce qui n’a pas empêché Smith de faire le cut pour son premier déplacement en Géorgie (55e, 2016). « Lors de mon premier match de Masters, j’étais très timide face aux Verts. J’essayais probablement trop de tuer la balle au bord du trou. Avec l’expérience, mais aussi avec les conseils de mes compagnons Adam Scott ou Marc Leishman, je suis devenu plus agressif. Je n’ai plus peur de sortir le deuxième mastic d’un mètre ou deux. »

Voir aussi

Pourquoi Cameron Smith excelle au Masters d’Augusta en vidéo

Aisance record

Cinquième du Masters 2018, Smith sera suffisamment à l’aise sur une piste de danse géorgienne pour battre un record lors de l’édition 2020. Il y aura une plage de quatre tours sous 70 (67-68-69-69). Un fait unique d’Augusta qui le laissera à la deuxième place, cinq coups derrière Dustin Johnson, auteur de records avec un total de -20. « Je prendrais ce -15 pour toute ma carrière, Smith a alors expliqué qu’avec tout ça, j’en tirerais un ou deux bons. »

Garder le rythme

Cette année, Smith attaquera son seul coup vendredi derrière le leader Sungjae Im, qui était avec lui à la deuxième place il y a deux ans, ici en Géorgie. Outre sa créativité et ses corners flamboyants, l’Australien de 28 ans devrait passer à l’offensive comme principal objectif, pour contrer les légumes qui vont se renforcer au cours de la semaine : « Ici, toujours en train d’essayer de tenir le rythme. tête du putter et assurez-vous que la balle touche le fond du trou. C’est pourtant simple, n’est-ce pas ?

publié le 8 avril 2022 à 17h44