Les dérives du supporterisme vont-elles gangréner le PGA Tour ?

Les dérives du supporterisme vont-elles gangréner le PGA Tour ?

Jay Monahan, le patron du PGA Tour, veut prendre des décisions fortes pour que le comportement excessif de certains spectateurs lors des tournois ne détruise pas l’image de son circuit.

L’attitude de spectateur après la finale entre Patrick Cantlay et Bryson DeChambeau, qui a maudit ce dernier (lire ici), ne s’est pas produite.

Parlant du Tour Championship, le lucratif tournoi de fin de saison à East Lake qui débute ce jeudi, Jay Monahan a enfin rompu le silence et évoqué la rivalité entre DeChambeau et Brooks Koepka, qui s’est terminée sur quelques cordes.

Rappelons que lors de plusieurs tournois cet été, DeChambeau a été stigmatisé par certains fans qui l’appelaient « Brooksie » en lien avec la guerre que les deux hommes se livraient depuis plusieurs mois, ce qui ne cachait pas leurs sentiments.

Le dernier incident s’est produit au cours du week-end, lorsque DeChambeau a demandé à un spectateur de « sortir le f ** k » après avoir été immédiatement moqué après avoir perdu au 6e trou d’une finale.

Un appel à la mesure et à l’introspection

« Je veux que nos fans réfléchissent un peu à ce que cela signifie d’être un fan d’un tournoi de golf et d’avoir la chance de participer à un événement du PGA Tour. Sur le même sujet : Vêtements de Golf. »

Monahan a insisté sur le fait que les changements au code de conduite n’étaient pas le résultat d’un comportement ou d’un événement particulier, mais à la question de savoir si un joueur poursuivrait « brooksie », a-t-il dit, répondant sans équivoque « oui ».

« Notre baromètre est le mot respect », a ajouté Monahan. « Pour moi, quand vous entendez ‘Brooksie’ ou qu’un spectateur parle à un public, la question que vous devez vous poser est : ‘Est-ce respectueux ou irrespectueux ?’ « Ça a été long à venir, pour moi c’est irrespectueux en ce moment et c’est un comportement que nous ne tolérerons pas à l’avenir. »

Photo © Sam Greenwood / Getty Images / AFP

Recherches populaires