Exclusif: PGA Tour pour créer un pool de bonus de 40 millions de dollars pour des stars comme Tiger Woods, Bryson DeChambeau

Le PGA Tour a créé une structure de bonus lucrative qui récompensera les plus grandes stars du golf quelle que soit leur performance sur le parcours, a appris Golfweek. Le nouveau système est conçu pour rémunérer les joueurs qui sont jugés pour stimuler l’engagement des fans et des sponsors, comme Tiger Woods, Bryson DeChambeau et Rickie Fowler.

Connu sous le nom de Player Impact Program, le concept est considéré comme une réponse directe à la Premier Golf League, une tournée proposée financée par le régime saoudien qui a tenté d’attirer les plus grands noms du golf avec la promesse d’un jour de paie garanti massif. PGL a passé des années à essayer de gagner du terrain mais ne semble pas plus près de signer un nombre suffisant de joueurs d’élite pour être viable. L’effort bégaiement de PGL a néanmoins contraint le PGA Tour à concevoir un moyen de récompenser les étoiles pour la valeur qu’elles ajoutent au produit global plutôt que uniquement pour leurs performances sur le parcours.

Un porte-parole du PGA Tour a confirmé à Golfweek que le programme Player Impact a débuté le 1er janvier pour «reconnaître et récompenser les joueurs qui bougent positivement l’aiguille». À la fin de l’année, un pool de 40 millions de dollars sera réparti entre 10 joueurs, le joueur jugé le plus précieux recevant 8 millions de dollars.

Les 10 bénéficiaires seront déterminés en fonction de leur «score d’impact», un nombre généré à partir de six mesures distinctes conçues pour quantifier la valeur ajoutée de cette personne. Selon un document que le PGA Tour a distribué aux joueurs, dont le contenu a été partagé avec Golfweek, les métriques sur lesquelles les joueurs seront classés par rapport à leurs pairs comprennent:

(1) Leur position sur la liste des points de la FedEx Cup de fin de saison. * Mise à jour: Bien que le classement de la FedEx Cup ait été inclus parmi les critères du document que les joueurs ont reçu, la tournée indique à Golfweek qu’il ne sera pas utilisé comme mesure pour déterminer les paiements de bonus.

(2) Leur popularité dans la recherche Google.

(3) Leur cote d’exposition à la marque Nielsen, qui attribue une valeur à l’exposition qu’un joueur offre aux sponsors à travers les minutes où ils sont présentés sur les émissions.

(4) Leur cote Q, qui mesure la familiarité et l’attrait de la marque d’un joueur.

(5) Leur cote MVP Index, qui calibre la valeur de l’engagement qu’un joueur conduit sur les canaux sociaux et numériques.

(6) Leurs mentions Meltwater, ou la fréquence à laquelle un joueur génère une couverture sur une gamme de plates-formes médiatiques.

La tournée utilisera un algorithme pour transformer les valeurs de chaque métrique en scores d’impact pour chaque joueur et un classement de ces scores détermine ensuite le montant du bonus dû.

14 avr.2019; Augusta, GA, États-Unis; Tiger Woods célèbre après avoir fait un putt sur le 18e green pour remporter le tournoi de golf The Masters au Augusta National Golf Club. (Photo: Rob Schumacher-USA TODAY Sports)

Les noms des joueurs les plus susceptibles de bénéficier du nouveau programme ne sont pas surprenants. Le document distribué aux joueurs par le Tour comprenait des scores d’impact simulés utilisant les chiffres de 2019 pour illustrer le fonctionnement du classement. Comme on pouvait s’y attendre, le joueur avec le meilleur score – l’homme jugé avoir le plus ajouté de valeur au produit du Tour – était Tiger Woods, qui a remporté le Masters cette année-là. Woods a été suivi par le champion de la FedEx Cup Rory McIlroy, avec Brooks Koepka, Phil Mickelson et Rickie Fowler complétant le top cinq.

Jordan Spieth, Dustin Johnson, Justin Thomas, Justin Rose et Adam Scott ont complété le top 10.

Le classement 2021 des scores d’impact des joueurs – la liste qui déterminera en fait les paiements de bonus à la fin de l’année – sera probablement très différent de cette version simulée. Bryson DeChambeau, sans doute le joueur dont on parle le plus sur le Tour cette année, a terminé 12e de la simulation ’19, une place derrière Tony Finau. Alors que Woods se remet d’un accident de voiture, Koepka soigne une blessure et Mickelson et Fowler s’effondrent, il est supposé que tous gagneraient encore des bonus car ils continuent de susciter un engagement significatif avec le produit du Tour.

« Tiger devrait être n ° 1 sur cette liste quoi qu’il arrive », a déclaré Koepka à Golfweek, interrogé sur le nouveau plan de bonus. «Il est la raison pour laquelle nous sommes capables de jouer pour autant d’argent, la raison pour laquelle ce sport est aussi populaire qu’il l’est, et la raison pour laquelle la plupart d’entre nous jouent. Pas même près.

Alors que le lucratif Player Impact Program sera populaire auprès de ses bénéficiaires, son accueil est plus mitigé parmi les compagnons qui ne récolteront probablement jamais ses richesses. «Là, je pensais qu’ils étaient suffisamment rémunérés», a déclaré un vétéran vainqueur du Tour. «Nous gagnons notre argent grâce à la performance. L’utilisation de métriques entraînera certainement des complications à un moment donné. Et si vous êtes un joueur vraiment génial mais que vous ne bougez pas l’aiguille dans ces statistiques? « 

Un autre joueur avec plusieurs victoires sur le Tour, qui a demandé à ne pas être identifié, a déclaré à Golfweek: «La plupart des joueurs pensent que c’est une saisie d’argent pour seulement ceux qui sont au sommet, et il est extrêmement difficile de pénétrer dans cette catégorie si vous ne l’êtes pas. déjà dedans. Par exemple, les mêmes personnes sont toujours à la télévision, y compris les mêmes noms toujours sur PGA Tour Live, que le Tour choisit qui participe à cela. De plus, les meilleurs, les meilleurs sont invariablement ceux qui comptent le plus d’adeptes sur les réseaux sociaux, et cela se traduit par plus d’argent de ce plan. L’idée dominante est pourquoi ne pas faire quelque chose pour aider tous les joueurs? La FedEx Cup s’occupe déjà du sommet. »

Un porte-parole du PGA Tour a déclaré que dans le cadre du programme, le Tour fournissait des ressources supplémentaires pour aider tous les joueurs à gérer leurs médias sociaux et leur image de marque, y compris les fondations caritatives, et à maximiser leurs opportunités commerciales hors du parcours.

On pense que la formule utilisée pour calculer les scores d’impact fera la distinction entre la couverture positive et négative générée par un joueur. L’une des mesures utilisées, l’indice MVP, est générée par une société fondée par le père de Jordan Spieth, Shawn Spieth.

«C’est une source de revenus substantielle», a déclaré un agent de joueur à propos des bonus proposés, ajoutant que les montants impliqués équivalaient à un ou deux accords de parrainage supplémentaires par an pour certaines stars. « C’est une façon intelligente de récompenser les étoiles et ce n’est pas un engagement de temps de la part des joueurs. »

Exclusif: PGA Tour pour créer un pool de bonus de 40 millions de dollars pour des stars comme Tiger Woods, Bryson DeChambeau en video

Confidentialite - Conditions generales - Contact - Publicites - Plan du site - Sitemap